hypersensibilité

L’hypersensibilité

Votre enfant réagit-il fortement aux bruits ou aux odeurs fortes? Semble-t-il timide de façon excessive? Est-il particulièrement anxieux face aux changements? Pleure-t-il facilement? Si vous répondez oui à la plupart de ces questions, peut-être avez-vous un enfant hypersensible. Mais attention, l’hypersensibilité ne se limite pas qu’à cela…

L’hypersensibilité est un concept encore relativement nouveau et peu documenté, particulièrement en ce qui concerne les enfants. Par contre, l’idée d’un tempérament sensible ne date pas d’hier puisque Freud lui-même y faisait référence. Ce manque de connaissances sur le sujet fait qu’on confond souvent hypersensibilité avec hyperémotivité, timidité et même déficit d’attention. Bien qu’il y ait des similitudes entre ces concepts, il y a aussi d’importantes distinctions.

 

 

Les gens hypersensibles sont plus susceptibles de souffrir de burn-out, de dépression, de troubles anxieux et d’isolement. En prenant en considération les caractéristiques et les besoins des enfants hypersensibles en bas âge, il serait plus facile d’éviter l’apparition des problématiques associées à ce type de tempérament à l’âge adulte.

 

Définition

Dans son livre, Ces gens qui ont peur d’avoir peur, Elaine N. Aron décrit les hypersensibles comme étant des personnes qui perçoivent davantage les stimuli et sont profondément touchés par l’humeur et les émotions des autres. Ils sont perfectionnistes et utilisent davantage l’hémisphère droit de leur cerveau. Ted Zeff, dans Maîtriser votre hypersensibilité (guide de survie), dit que ce sont des personnes ayant un système nerveux très réceptif, affecté négativement par le rythme de notre société et la violence omniprésente. Ils s’épuiseraient facilement puisqu’ils tentent constamment de s’adapter à une société assoiffée de sensations intenses.

Incidence et causes

Les hypersensibles représenteraient de 15 à 20 % de la population. Un enfant sur cinq serait donc hypersensible. Parmi ceux-ci, on retrouverait, entre autres, les enfants surdoués, qui compte pour 2,1% de la population. Pour les autres, il y a plusieurs profils possibles.

Comme dans tout autre trait de caractère chez les enfants, deux facteurs entrent en ligne de compte dans le développement de l’hypersensibilité, soit l’aspect biologique et l’influence du milieu.

 

Caractéristiques de l’enfant hypersensible

De façon générale, les enfants hypersensibles démontrent peu d’estime d’eux-mêmes. Ils ont plus de difficulté à s’adapter et sont plus anxieux. Ils manifestent une plus grande sensibilité face à des situations qui peuvent sembler simples ou banales pour d’autres.


Ce sont des enfants qui se sentent différents, à part, facilement jugés et incompris, d’abord parce qu’ils n’arrivent pas à se comprendre eux-mêmes. Tel que mentionné, ils peuvent être confondus avec des enfants ayant un déficit d’attention. La raison est fort simple: l’enfant ayant un seuil de tolérance sensoriel bas capte tous les stimuli qui l’entourent. Ceci a pour effet de réduire sa concentration.

Manifestations

L’hypersensibilité d’un enfant peut prendre diverses formes. Pour mieux comprendre et intervenir adéquatement auprès de ces enfants, Janet Polant et Judi Craig ont fait ressortir quatre grands types d’hypersensibilité dans leur livreVotre enfant est-il trop sensible? Comment le comprendre, l’aider, l’aimer.

 

L’hypersensibilité d’un enfant peut prendre diverses formes. Pour mieux comprendre et intervenir adéquatement auprès de ces enfants, Janet Polant et Judi Craig ont fait ressortir quatre grands types d’hypersensibilité dans leur livreVotre enfant est-il trop sensible? Comment le comprendre, l’aider, l’aimer.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *